PIERRE J MAGISTRETTINé en 1952, est Doyen de la faculté de Biologie et Sciences de l'Environnement à l'université KAUST (King Abdallah University of Science and Technology) à Thuwal-Djeddah. Il a également une affiliation à l'EPF Lausanne, comme Professeur au Brain Mind Institute 

Il a été à l'origine de la création du Département inter-facultaire de neurosciences de l'Université de Lausanne, dont il a été le premier président, ainsi que de la Société Suisse de Neurosciences, dont il a été le premier président élu.

En 2010, il a été nommé Directeur du pôle de recherche national SYNAPSY– Mécanismes synaptiques de maladies mentales ».
Au cours des six dernières années, il a donné plus de 60 conférences à l’international ou dans des universités en Europe et en Amérique du Nord.

Ce texte écrit à quatre mains par les deux scientifiques part du constat qu'entre le choix d'une situation plaisante et celle d'une situation déplaisante, les individus choisissent souvent la seconde sans le savoir. A cause de mécanismes physiologiques et chimiques, l’être humain est susceptible de developer une addiction au déplaisir. Le psychanalyste et le neurobiologiste explorent les mécanismes du plaisir et du déplaisir et mettent au jour le malaise individuel et collectif de l'époque contemporaine. Ils proposent néanmoins une issue à cette spirale destructrice induite par la pulsion, à travers la creation.

Choix de langue :