Editions Take5 Ornela VorpsiNée à Tirana, et diplômée des Beaux-Arts, Ornela Vorpsi quitte l’Albanie en 1991 au bord de l’explosion. Exilée à Milan puis à Paris à la fin des années 1990, elle s’oriente vers l’art et en particulier la photographie (Nothing Obvious, monographie photo, éditions Scalo 2001).

Le pays où l’on ne meurt jamais, fable lucide et crue sur la dictature albanaise, publiée chez Actes Sud en 2004, est son premier roman. Il reçoit de nombreux prix, notamment les prestigieux Grinzane Cavour et Viareggio. Elle participe ensuite à une collaboration avec l’artiste Mat Collishaw dans un livre d’artistes édité par les éditions Take5. Le texte commissionné par les éditions Take5, Tessons roses, sera repris par les éditions Actes Sud un an plus tard. La même année, en 2005, son livre Buvez du cacao Van Houten défraye la chronique. Début 2007, elle revient en force sur le devant de la scène littéraire, avec l’écriture d’un roman sur l’exil Vert venin. Son avant-dernier livre, Ci-gît l’amour fou, transcende par sa poésie les tourments de la passion (éditions Actes Sud, 2012). Tu convoiteras, paru en 2014, explore les dilemmes de la femme face à la maternité.

Choix de langue :