Monsters

MONSTERS 2005
Texte inédit en anglais écrit pour le livre par Tony Oursler
Pour illustrer 9 photographies originales, inédites et signées de Tony Oursler,
Bande son (remix de bruits captés par la NASA) réalisée et enregistrée sur un CD pour le livre par Tony Oursler
Boîtier conçu par les Radi designers, culbuto en résine blanche, fermé par un globe transparent
Graphisme par Philippe Millot
Chaque copie est numérotée et signée par Tony Oursler et les Radi designers
Dimension: 45 x 35 x 5,5 cm - Édition de 50 exemplaires
MONSTERS

Dans le livre Monsters, le premier livre d’artistes de Tony Oursler, on découvre une discussion anarchique entre des personnages fantasmagoriques, effrayants et drôles à la fois. Tony Oursler tenait beaucoup à réaliser un livre en hommage à ses créatures, afin de laisser une trace pérenne de leur passage, moins éphémère que dans les vidéos.
Les neuf photographies futuristes, explosant de couleurs, capturent les personnages que Tony Oursler met en scène dans ses vidéos. Ces monstres, reliquats d’êtres humains, ont chacun une présence très forte, et un discours cohérent dans son incohérence. Pour l’artiste, il était important de faire entendre par écrit les voix de ces êtres composites, dont le discours n’est parfois pas écouté dans toute son intégrité lors des projections. Issu d’une famille liée à l’écriture, Tony Oursler a toujours voulu immortaliser par écrit les discours de ses personnages. Les phrases fusent sans se répondre, tels des monologues ressassés à l’infini. Au-delà de leur apparence étrange et comique, ces monstres révèlent l’étanchéité des consciences et la profondeur des préoccupations des hommes. Ils exposent de façon attendrissante et surprenante les névroses, les angoisses comme la claustrophobie ou la solitude, et les peurs de tout un chacun.

-

Réaliser un livre avec un artiste vidéaste représentait un défi technique et créatif. Le graphiste Philippe Millot a très ingénieusement introduit le mouvement dans ce livre : le texte, dans la tradition des calligrammes chère à Rabelais ou Apollinaire, parcourt les pages de façon anarchique et permet d’allier l’imagination visuelle à celle portée par les mots. L’usage d’encres métallisées invite la lumière à danser sur les caractères typographiques et ajoute à cette impression de mouvement.

Chaque monstre a sa propre personnalité. Chaque monologue est retranscrit par un caractère typographique différent. Les tranches des pages, argentées, prolongent ce mouvement de la lumière jusqu’au culbuto, qui prend vie par un mouvement oscillatoire.

-

Les Radi designers ont conçu le boîtier du livre, qui oscille à la manière d’un culbuto, à l’image d’un cabinet de curiosité du xxie siècle,. Tel un bocal de formol, il invite à l’étude ethnographique des monstres et symbolise la sensation d’enfermement qui caractérise parfois la condition humaine : enfermement dans des stéréotypes sociaux ou religieux, dans des schémas de raisonnement en boucle, difficulté de communiquer, dérision de l’homme. Ces personnages ont une vie foisonnante, et leur démarche d’analyse est un terreau créatif qui souligne leur fragilité et les rend attachants. L’oscillation de culbuto permet à chaque instant de mettre en mouvement ces créatures inquiétantes qui semblent s’animer à l’intérieur du boîtier du livre.

-

BLACKHOLE
«I’ll turn you into a black hole.
Sun spot pop your mind. Carbon burnout.
Brains all over the place. Go figure.
Yum yum. Frog. Crystal vision. Eat optical alpha.

I’m going to turn you into a spider.»(…)

GLOB
«Inside your mind. Inside your body. I’ve been there.
You think I have a life? You don’t even know the meaning
of life. Oh, two worlds that can never meet.
Cross the vast open black spaces. Deep deep space
You don’t understand the code. Expressions and feelings.
Culture. Speed of light. Can you travel it? See what I mean?
Try to live the moment. Comprehend me.»(…)

SYLVAN
«Smoke sunshine shadow
You want me me me
Jump out of the window the prices have dropped
You’re headed for a silver splat
I’d like a good tumble in the hay
Let the wind blow you away.»(…)

-

Choix de langue :